actuImage.php

J2 - R92 vs ASR - Maintenir l'intensité

J2 - R92 vs ASR - Maintenir l'intensité

2015/08/28

Brillant vainqueur de Toulon vendredi dernier, pour son premier match le Racing 92 reçoit La Rochelle ce samedi (18h30). L’occasion pour les Ciel et Blanc de marquer leur territoire, face à une formation maritime sévèrement battue chez elle lors de la première journée. (Crédit photo : Julien Poupart // Attitude Rugby)

 

 

 

Rééditer la performance de la semaine dernière, tout en donnant le tempo de la saison. La mission des Racingmen paraît simple ce samedi sur la pelouse historique d’Yves-du-Manoir. Après tout, vendredi dernier pour le match d’ouverture du TOP 14, les Ciel et Blanc ont créé la sensation, allant s’imposer à Toulon (22-27) face au triple champion d’Europe. Un résultat à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire du club, un sommet d’intensité de la part des Franciliens. Et pourtant, comme nous l’explique Laurent Labit, c’est un exploit qui ne vaudra que si les Ciel et Blanc sont capables de le répéter. 

 

« D’accord, on sort d’une bonne prestation à l’extérieur contre Toulon. Mais si on veut être pris au sérieux, dès ce weekend on a besoin de confirmer ce qu’on a fait au Stade Mayol vendredi dernier, » considère le co-entraîneur des Ciel et Blanc. Plus de constance, plus de régularité dans la performance : voilà ce que recherchent les entraîneurs du Racing 92 cette saison. Et ce, quelque soit l’adversaire du jour. Car si les Franciliens veulent atteindre des résultats à la hauteur de leurs ambitions, il faut qu’ils soient capables de se dépasser. Pas uniquement face au triple champion d’Europe chez lui ; pas ponctuellement face à des grosses écuries françaises ; mais aussi à domicile face à des équipes supposées plus faibles comme La Rochelle.

 

« Savoir se transcender tout le temps : c’est ça, la marque des grandes équipes, souligne Labit. Ce que nous avons réalisé à Toulon, c’est bien. Mais il faut être capable de maintenir cette intensité. L’engagement, l’investissement, l’agressivité, et l’implication qu’on a montré la semaine dernière : on doit être tout le temps comme ça ! Y compris chez nous, face à La Rochelle ! » 

 

Finissant à la neuvième place du dernier TOP 14, avec à peine trois défaites de moins que la formation francilienne, les Maritimes sortent d’une lourde défaite (6-44), chez eux face à Clermont samedi dernier. Mais on se souvient qu’au mois de mai dernier, cette même équipe de La Rochelle, menée par l’ancien entraîneur Ciel et Blanc Patrice Collazo, a tenu les Racingmen en échec (18-18) lors de l’avant-dernière journée de la phase régulière.

 

Pourtant samedi, pour le premier match de la saison devant leur public, les Racingmen feront presque abstraction de l’adversaire. « En l’occurrence c’est La Rochelle qui se présente, explique Labit. Mais ce serait une autre équipe, pour nous ce serait la même chose. Ce qui nous intéresse ce weekend, c’est nous. C’est l’occasion de voir si on est capable de reproduire le même état d’esprit, les mêmes attitudes, la même motivation qu’à Mayol. » 

 

L’occasion aussi, pour le fidèle public de Colombes d’apercevoir pour la première fois quelques-unes des recrues phare de l’intersaison, tels les trois anciens All Blacks Chris Masoe, Joe Rokocoko et Ross Filipo. Sans parler de la cuvée exceptionnelle d’Espoirs tels Sean Robinson, Camille Chat, Cedate Gomes Sa et Luc Barba, ou encore Xavier Chauveau, Maxime Javaux et Etienne Dussartre qui prêtent main forte pendant le Mondial. « C’est simple, c’est notre premier match de la saison à domicile, et il faut qu’on marque notre territoire, comme le font les grandes équipes, conclut Labit. Pour que par la suite, toutes les autres équipes qui viennent chez nous savent qu’elles vont passer un moment difficile. » 

 

 

Rate this article

 
More articles

Your reactions

There are no comments

Add a comment

 
  All * fields are mandatory.

Next match

Saturday 23th September 2:45 pm

VS
Infos Billetterie