actuImage.php

R92 vs CO - C’était Presque Parfait

R92 vs CO - C’était Presque Parfait

Publié le 23/12/2016

Les Ciel et Blanc ont bien relevé la tête à Colombes ce soir, terminant l’année avec une belle victoire (23-10) face au Castres Olympique et une cinquième place au tableau. Une soirée quasi parfaite, légèrement gâchée par le point de bonus offensif perdu suite à l’essai castrais dans les ultimes secondes du match. (Crédit photo : Julien Poupart // Attitude Rugby)

 

 

Solides en conquête, intraitables dans l’engagement et rigoureux en défense, les Ciel et Blanc se sont donné une bouffée d’air frais ce soir en s’imposant face au Castres Olympique (23-10). Une victoire, certes sans bonus, mais qui leur permet de retrouver le wagon de tête du TOP 14 en remontant à la cinquième place. Pour cet ultime match de l’année à Colombes, le Champion de France en titre a retrouvé son âme de conquérant, dominant les visiteurs pendant pratiquement tout le match et réalisant une des performances les plus disciplinées de la saison.

 

En effet, l’artilleur argentin de Castres, Benjamin Urdapilleta n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, n’ayant que trois tentatives aux buts, pour une pénalité et une transformation.  Pourtant, après avoir acquis le point de bonus offensif avec le troisième essai de Yannick Nyanga à la 71e minute, les Ciel et Blanc ont laissé filer la victoire bonifiée en encaissant un essai du centre castrais Cambezou à la 79e minute.

 

« C’est rageant, déclara Xavier Chauveau, le demi de mêlé, auteur du premier essai francilien. Ce point de bonus aurait été la cerise sur le gâteau pour nous. Mais avant le match, tout le monde aurait signé pour une victoire à quatre points face à cette équipe de Castres qui ne nous réussit pas. »

 

Réalistes et efficaces dans les toutes premières minutes, les Ciel et Blanc ont rapidement pris les commandes  grâce à deux buts de Dan Carter (3e, 10e). Une belle relance castraise a permis aux visiteurs d’ouvrir leur compte avec un but d’Urdapilleta des 10 mètres face aux poteaux (6-3, 14e), mais en cette veille de Noël les Racingmen avaient promis de ne pas faire le moindre cadeau aux Tarnais et grâce à deux essais en l’espace de trois minutes, les Ciel et Blanc ont creusé un écart confortable avant la fin de la première période.

 

D’abord Xavier Chauveau marquait en coin (26e) après avoir contré un dégagement de son vis-à-vis Dupont à l’entrée des 22 , et à peine trois minutes plus tard avec une superbe course de 45 mètres, Wencelas Lauret concrétisait un beau mouvement collectif francilien, parti d’une interception de Juan Imhoff dans ses propres 40 mètres. Avec la transformation de Carter, les Ciel et Blanc prenaient le large à 18-3, le score restant inchangé à la pause.

 

En deuxième période, face au vent, les Ciel et Blanc ont maintenu leur discipline, n’offrant qu’une occasion de but aux visiteurs. Mais ce n’est qu’à dix minutes de la fin, après un énorme travail de sape des avants et une séance de pilonnage dans les 22 castrais, que Nyanga parvenait à aplatir, réussissant un plongeon acrobatique pour marquer sur le poteau de coin.

 

« On est soulagés, satisfaits et ce soir on a rassuré beaucoup de monde, observait Laurent Labit le co-entraîneur des Ciel et Blanc. Mais on est surtout contents du comportement des joueurs dans ce qui était un match à grosse pression. »    

 

 

SCORE FINAL :   RACING 92   23-10  CASTRES OLYMPIQUE  (M/T : 18-3)

 

LES MARQUEURS

 

RACING 92

3 ESSAIS : Chauveau, Lauret, Nyanga

2 BUTS : Carter

TRANSFORMATION : Carter

 

CASTRES OLYMPIQUE

ESSAI : Cambezou

BUT : Urdapilleta

TRANSFORMATION : Urdapilleta

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 29/12/2016 par olive
Je viens de revoir la boulette dont je parle,moi!A la 77ème minute,Machenaud ,au sortir d'une mêlée proche de l'en-but du Racing passe la belle à Dambiellle.Que fait ce dernier?Une espèce de coup de pied à suivre(je ne sais pas pour qui)repris de volée par les castrais qui ne lâcheront plus le cadeau jusqu'à l'essai!Si ça n'est pas la boulette du match,qu'est-ce donc, cher Jacques??Le niveau de ce 10 relève au mieux de la Fédérale 3,et sa précision au pied est celle du dernier 10 engagé par le Président du Rugby Club de Trifouiilly-les-Oies.
Le 29/12/2016 par olive
O Jacques,admirable expert en rugby,je vous présente mes excuses :moi, je n'ai pas dépassé le niveau amateur,il y a 50 ans ( à une époque où mon seul maître ès rugby- télévisé était R.Couderc...qui n'a d'ailleurs jamais su ce qu'était un hors-jeu).A mon âge avancé, pardonnez-moi si j'ai confondu Chauveau et Dambielle ou Ben Arrous et Tameifuna,ou encore Lorenzetti et Poite!Mais ma vue baisse et je vais tout de suite réparer mon erreur en regardant la fin du match , que j'ai enregistré et que je n'ai pas encore effacé.Je verrai bien si c'est Wisniewski l'auteur de la boulette...vous savez le gars qui fut le plus jeune footballeur international français et qui porte le même nom que Jonathan ...Après tout vous avez raison,je pourrais aller au Parc voir du foot:il y a plus de monde qu'à Colombes,beaucoup plus de voyous et jamais de boulettes!!!Quant à savoir s'il y a eu une 98 ratée ou une feinte de 89 ou un 13 qui dormait...chapeau Jacques!Quelle perspicacité!
Le 26/12/2016 par Jacques
Olive ! je n'y peu rien si vous n'avez pas compris que la "boulette " ce n'est pas lui qui l'a faite ! Et quand on n'y comprend rien au Rugby on va voir du foot .
Le 26/12/2016 par olive
Jacques?Si c'était sa seule boulette...on ne peut pas lui en vouloir:il n'est pas au niveau des autres et c'est comme ça!Il a pu faire illusion dans des équipes moins fortes,mais au Racing,il ne parvient pas à faire mieux:peut-être manque-t-il de temps de jeu...Mais c'est la dure loi des remplaçants!
Le 25/12/2016 par Jacques
A Mr NOBO 95 . Avant de critiquer un joueur comme vous venez de la faire il faudrait que vous sachiez de quoi vous parlez . il ne faut pas se fier toujours à ce que l'on voit . Sur la mêlée il était annoncé une combinaison , le 9 devait donner au 8 qui devait ouvrir sur un centre . le 9 c'est planté et a donné au 10 qui ne s'attendait pas à recevoir le ballon ( dans les chaussettes ) et trop avancé , à levé le ballon pour ne pas être contré et a manqué son dégagement ! Si il y a un joueur qu'il ne faut pas critiquer au Racing de puis cinq saisons c'est peut-être celui là, qui quoiqu'il fasse sera toujours dans l'ombre de toutes les stars qui passent , mais il est là ,et mouille le maillot ,ne fait pas de bruit n'est pas médiatisé ,mais toujours présent et ne fait pas de caprice ,lui .Avez vous vu la métamorphose du match à Glasgow quand il est rentré avec Chauveau !
Le 24/12/2016 par olive
Résumons:envie de jouer,discipline,combativité...et on gagne!C'est simple un sport d'équipe.
Le 24/12/2016 par Riri
Grand bravo pour cette victoire. Que toutes les autres soient gagner de la sorte tout irait très bien. ALLEZ RACING, ALLEZ LES COACHS. Tenez bon.
Le 24/12/2016 par Celtix 92
Bon, je vois que nous sommes tous d'accord sur le contenu du match .... L'effet magique de Noël surement. Félicitations à tous et Merci pour le cadeau. On se donne rendez vous à Mayol pour les étrennes. Allez Racing !!!
Le 24/12/2016 par myrys11
accompagné de mon jeune fils ,j'ai passé une bonne soirée.déçu pour le point de bonus qui leur file en toute dernière minute.les fulgurances de certains joueurs sont venues illuminées le jeu.bravo,même si le jeu et l'équipe reste un peu fragile.ce n'est pas encore le niveau du racing champion, mais laissons passer les derniers frimas de cet hiver et nul doute que les joueurs retrouveront en plus du jeu,les blessés enfin rétablis .bonnes fêtes @ tous
Le 24/12/2016 par Grand voyageur
Gagné était l'essentiel. bravo car il y avait un gros investissement. Après, on ne franchit plus vraiment et on joue à plat et sans vitesse. Un joueur a un potentiel offensif énorme et il ne le sait pas assez, c'est Lauret. S'il veut retrouver l'équipe de France, il doit jouer comme hier. Et c'est cette jonction, 3/4 et 3emes lignes qui doit progressser (depuis 3 ans)

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 28 octobre 18H00

VS
Infos Billetterie