actuImage.php

R92 vs SP - Le Racing sauve les meubles

R92 vs SP - Le Racing sauve les meubles

Publié le 09/04/2017

En s’imposant face aux Palois cet après-midi (34-32) les Ciel et Blanc retrouvent une leur place parmi les six premiers du TOP 14. Mais si les Racingmen gardent toujours l’espoir de disputer la phase finale, ils se sont fait très peur sous le soleil de Colombes, encaissant un 24-0 en deuxième période

 

 

Les Ciel et Blanc n’avaient pas le droit à l’erreur aujourd’hui à Colombes, car une nouvelle défaite aurait éloigné à coup sûr toute chance de qualification pour la phase finale du TOP 14. Au final, les Racingmen ont fait le nécessaire, s’imposant de justesse (34-32) face aux étonnants Palois et remontant (provisoirement) à la 5e place.

Pourtant, malgré un début de match impressionnant, marquant trois essais en 30 minutes et creusant un écart de 19 points à la mi-temps, puis de 26 après la reprise, les Ciel et Blanc ont failli perdre le match à la dernière minute.

 

« C’est à l’image de notre saison, regrettait Yannick Nyanga à la fin du match.  Comme lors de notre dernier match contre Clermont, on a des supers débuts de matches, mais on a du mal à terminer. »

 

En première période, profitant des conditions quasi estivales à Yves-du-Manoir, les Racingmen ont tout de suite annoncé la couleur,  Joe Rokocoko ouvrait la marque avec un premier essai après 5 minutes, suite à un ballon récupéré, et une belle percée de Brice Dulin (7-0).   Dominant dans tous les secteurs  les Ciel et Blanc ont ensuite déroulé leur jeu, imposant de longues séquences à une défense paloise souvent près de la rupture.  Un deuxième essai, de Juan Imhoff, suite à une charge fracassante de Ben Tameifuna, éliminant trois défenseurs avant d’ajuster une délicate chistéra à son ailier, portait le score à 17-3 après 17 minutes ;  Dan Carter déjà auteur d’un but à la 14e, en rajoutait un deuxième (20-3) et lorsque, après une nouvelle séquence très longue, Tameifuna  plongeait dans l’en-but, les Ciel et Blanc menaient 27-3, avec le bonus offensif virtuel, après à peine une demi-heure de jeu.

 

Grâce à un essai du talonneur Lespiaucq, suite à un ballon porté, Les Palois ont légèrement réduit l’écart, revenant à 27-8 à la pause. Soit 19 points d’écart, un de moins que les 20 points d’écart (20-0) à la mi-temps contre Clermont il y a deux semaines.  Un écart qui a gonflé à 34-8 avec l’essai de Henry Chavancy, servi par Juan Imhoff en bout de ligne à la 53e.

 

Ensuite, comme contre Clermont, l’enthousiasme, l’appétit et la maîtrise ont changé de camp, et le match a complètement basculé en faveur des Palois. Petit à petit les visiteurs rattrapent le retard, avec un essai de Moa (59e) qui prive le Racing du bonus offensif, puis trois autres de Votu (71), Buros (74), et Ramsay (79).  Rajoutant 24 points sans réponse, les Palois reviennent à deux petites longueurs à une minute de la fin.

 

« On s’est donné le bâton pour se faire battre, observait Maxime Machenaud, le capitaine du jour en l’absence de Dimitri Szarzewski.  Si on vaut aller plus loin, il va falloir rectifier tout ça. »   

 

 

SCORE FINAL

RACING 92  34-32  SECTION PALOISE  (M/T 27-8)

 

LES MARQUEURS

RACING 92

4 Essais : Rokocoko, Imhoff, Tameifuna, Chavancy

2 Buts : Carter

4 Transformations : Carter

 

SECTION PALOISE

5 Essais : Lespiaucq, Moa, Votu, Buros, Ramsay

But : Taylor

2 Transformations : Fajardo  (Crédit photo : Julien Poupart // Attitude)

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 12/04/2017 par RacingunjourRacingtoujours
Mon cher canard fieleux ..... oui, on peut critiquer, etre déçu et exaspéré par les résultats de notre équipe .... Mais de quel droit te permets tu de dire que l equipe n a pas d ame ? qui es tu pour cela ? est ce toi qui es sur le terrain ? l as tu d ailleurs jamais été ? décidemment cette saison est effectivement tres decevante et je m associe a Brehat pour dire que, a part dans la tribune 16eme homme, on entend bien peu d encouragements pour nos C&B .... il est vrai qu on ne peut pas a la fois supporter et persifler .....
Le 11/04/2017 par Brehat
Sinon Dans les stats du match : 4 touches gagnées sur nos 8 touches … inadmissible à ce niveau même si effectivement l'absence d'un deuxième talonneur n'y est peut être pas étrangère (Voir Atafia au lancer … plus jamais merci). Que dire de l'apathie des supporters présents en deuxième mi temps … alors que nous avions encore le BO ? C'est désespérant !! dans la trend micro on n'entendait que les palois. Sont pas aidés non plus nos joueurs avec les spectateurs du dimanche !! On se croirait en Angleterre tellement l'ambiance était mollasse voire inexistante. Quand on supporte on a l'impression de gêner !
Le 11/04/2017 par Brehat
Oui 50 minutes de feu avec l'équipe A (seul Dimitri ou Camille manquaient à l'appel) et comme d'habitude … l'équipe ne tient pas le score, ne convertit pas le bonus offensif et laisse l'adversaire encaisser un bonus défensif … C'est une nouvelle année ou notre équipe sera la risée des bonus … 3 pts quand les top team en engrangent 8-10 par saison. Cela dénotte un état d'esprit de sénateur … cette team ne s'accroche pas quand elle perd et n'enfonce pas le clou quand elle gagne. Va falloir enlever les pantoufles et se bouger les gars. C'est vrai que plus de 20 pts c'est un bon début .. (c'est pas souvent cette saison) mais maintenant faut être au top de la 1ère à la 80 ème minute. Pas le choix pour être dans les 6 en fin de saison.
Le 10/04/2017 par olive
Il vaudrait mieux garder jusqu'à la 80ème minute une équipe excellente,même si elle est fatiguée,plutôt que faire rentrer des seconds couteaux à la 50ème. Les derniers matchs montrent que cette stratégie est néfaste:le Racing n'a pas un banc suffisant pour se permettre de telles fantaisies.Commencer par contre avec des joueurs moyens ou sans grosse expérience en leur demandant de tenir le coup et opérer les remplacements avec les meilleurs vers la 50ème minute serait beaucoup plus efficace.C'est d'ailleurs ce que Berbizier faisait souvent...Les entrées de joueurs contre L'ASM et PAU ont été pires que tout,parce que faites à la va-vite,à des moments ou des endroits ou des possessions inopinés .Mieux vaut un BEN ARROUS blessé qu'un AFATIA paumé... et ainsi de suite.
Le 10/04/2017 par grand voyageur
Moi je dis qu'il y a du mieux et que c'est tant mieux.
Le 10/04/2017 par coincoin1er
Cette équipe est juste à l'image de ses dirigeants, sans âme.
Le 09/04/2017 par Nobo95
Aujourd'hui c'est jour de victoire et au final on a droit à 100% de commentaires négatifs (et même notre éternel ravi reste ici sceptique, c'est quand même un signe!). Quelle autre équipe, sortie victorieuse d'un match contre un rival direct serait capable de générer une telle unanimité contre elle? Aucune bien sûr, c'est dire à quel point le mal reste profond. Mais comme cela est pourtant tellement justifié.
Le 09/04/2017 par Superboulit
Gagner les trois derniers matchs il ne faut pas trop y croire . Se déplacer à Toulouse la semaine prochaine cela sera on ne peut plus compliqué et que dire du derby à jean Bouin ça va piquer très très très fort le contentieux va être terrible et on a pas gagné contre Bordeaux à la maison alors oui j'espère comme beaucoup d'autres mais faut pas rêver .......
Le 09/04/2017 par Billy92
Pathétique ! Honteux ! Impression d'avoir tellement vu ce film d'un match totalement à notre porté avec BO acquis et une équipe qui se démobilise dès qu'elle a marqué les 3 essais. Là où toutes les autres équipes tuent de tels matchs, nous on laisse les adversaires y croire. Cette équipe n'a aucune ame et ne mérite pas les phases finales. D'ailleurs on voit bien le parallèle avec le SF : là où le SF est sorti ressoudé de la non fusion, le Racing reste fidèle à lui même. Ce qui montre bien qu'il n'y avait eu aucune mobilisation des joueurs. Ce qui montre aussi que ces joueurs n'ont aucun respect pour leur maillot. Quand même un merci à Carter car sans son 100% au pied on perdait ce match.
Le 09/04/2017 par RacongunjourRacingtoujours
Que dire de ce match ? Le remake de Lille .... nous n avons pas de banc. C est flagrant. Une telle difference entre l equipe "titulaire" qui nous fait vibrer et l angoisse quand les remplacants rentrent .... j ai bien peur que ce BD pris par Pau nous prive des barrages ... on va continuer a y croire mais ca devient TRES compliqué ...

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 28 octobre 18H00

VS
Infos Billetterie