actuImage.php

ST vs R92 - Ô Toulouse !

ST vs R92 - Ô Toulouse !

Publié le 14/04/2017

En clôture de la 24e journée de phase régulière, en ce dimanche de Pâques (17h, Canal+) les Ciel et Blanc se déplacent au Stadium de Toulouse. Une rencontre qui a déjà un avant-goût de phase finale, car pour s’assurer une place en play-offs, le Racing 92 devra s’imposer devant une équipe de Toulouse blessée dans son orgueil. (Crédit photo: J. Poupart // Attitudes)

 

 

Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. Voilà comment Laurent Travers, co-entraîneur du Racing 92 a résumé cette 24e journée du championnat de France, qui tombe cette année en pleines fêtes de Pâques.   En effet, depuis l’avènement du TOP 14, on n’a jamais connu pareil embouteillage à trois journées de la fin de la phase régulière et pour cet antépénultième round (sans compter le match reprogrammé contre Montpellier le 22 avril) à peine 10 points séparent le 4e du championnat, Toulon (57) du 12e, Toulouse (47). A titre de comparaison, l’an dernier au même moment, il y avait 31 points entre le 4e et le 12e du TOP 14.

 

« Tout le monde peut se qualifier, observe Travers. Il y a quasiment neuf prétendants pour deux places. Alors, faites le calcul : au bout il y aura peu d’heureux et beaucoup de déçus. »

 

Quant aux deux protagonistes qui s’affronteront dimanche au Stadium, chacun a connu cette saison son propre chemin de croix. Le champion sortant a dû traverser de nombreuses tempêtes, essuyant d’innombrables revers sportifs et extra-sportifs. Malgré tout, alors que les bonnes nouvelles commencent enfin à tomber, avec le blanchiment sans réserve des trois joueurs dans l’affaire dite des corticoïdes la semaine dernière et la confirmation mercredi que le match reporté de la 21e journée sera bel et bien rejoué, les Ciel et Blanc (7e) sont toujours au contact du ‘top six’ avec 53 points, à égalité avec Pau et Castres.

 

Quant aux Toulousains, avec à peine dix victoires pour treize défaites, ils ont dégringolé à la 12e place du TOP 14 et ne gardent qu’une chance infime de se qualifier. Autrement dit, n’étant plus que le premier non-relégable, le club aux 19 Brennus pourrait manquer la phase finale du championnat de France pour la première fois depuis 40 ans.

 

« Mathématiquement, pour Toulouse c’est encore possible, tempère Travers. Certes, ils n’ont plus leur destin entre leurs mains, mais même s’ils n’ont qu’une mince possibilité de passer, ils vont s’y accrocher. Ils sortent d’une saison très compliquée, mais ce sont des compétiteurs et comme nous, ils ne vont rien lâcher, prévient-il.  Parce que c’est une grande équipe. Et s’ils doivent sortir, ils vont avoir à cœur de sortir la tête haute ! »

 

Bref, afin de remonter dimanche soir dans le wagon de tête du TOP 14, les Ciel et Blanc devront au passage condamner les Toulousains et ce sur la pelouse du Stadium où les Rouge et Noir n’ont pas perdu depuis deux ans. « On a fait 40 bonnes minutes contre Clermont, 60 bonnes minutes contre Pau, calcule Travers. Alors, nous sommes en progrès : essayons simplement de faire 80 bonnes minutes dimanche à Toulouse ! »  

 

Partis se régénérer dans un mini-stage de trois jours à Canet-en-Roussillon, les Racingmen auront également à cœur de défendre le Trophée de Coubertin, afin de graver un nouvel exploit dans le palmarès du Racing 92.

 

Créé par René Bouscatel et Jacky Lorenzetti en 2011, le Trophée de Coubertin est remis chaque année à la meilleure des deux équipes, à savoir celle qui compte le plus de points terrain à l’issue des deux rencontres de phase régulière. Actuellement, sur les sept saisons les deux équipes ont tenu la coupe trois années chacune.

 

Le Racing 92 ayant emporté le match aller 28-14, pour récupérer le trophée le Stade Toulousain devra gagner avec plus de 14 points d’écart.  Sinon, quel que soit le résultat du choc dimanche, en gagnant la belle coupe argentée pour la quatrième fois, dont trois d’affilée, pour la première fois de leur histoire les Ciel et Blanc devanceront leur illustre adversaire.  « Nous avons notre destin entre nos mains, conclut Travers. Alors, à nous de faire ce qu’il faut pour faire partie des élus. »  

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 16/04/2017 par nonante2
à 30 mn du coup d'envoi, on n'a toujours pas les compos ?
Le 16/04/2017 par Nobo95
Avec les résultats TRES favorables de hier et les défaites de Castres, Pau et Brive, ramener un petit quelque chose de Toulouse serait une bonne idée. Et si c'était un moyen quelque chose (genre 2 points) ou un gros quelque chose, l'affaire serait bonne, voire très bonne. Sinon pour en revenir aux résultats de hier soir, vous avez vu ce que ça donne quand Pau joue le SF ??
Le 15/04/2017 par Zolui
Bonjour, en déplacement sur Toulouse, suis par hasard dans le même hôtel que les joueurs qui vont jouer demain. J'ai pris l'ascenseur avec Eddy Ben Arous qui est super sympathique comme tous les joueurs qui se laissent aborder assez facilement. Bravo messieurs, je ne suis pas le rugby, et ne suis pas un spécialiste mais vous me surprenez et aiguisez ma curiosité envers vous si sympathiques. Je vous souhaite un excellent match demain avec une belle victoire. Je suivrais ça promis et et espère vous voir encore demain matin au petit déjeuner de l'hôtel...Ma femme espère prendre quelques photos avec vous pour ses deux fils (vrais fans de rugby eux...) elle en est toute tremblante et n'a pas osé...c'est vrai que vous êtes impressionnant... bravo messieurs.. Bon courage et bon match....amicalement...chambre 221
Le 15/04/2017 par coincoin1er
On parle encore de ce trophée bidon ? Pour désormais 2 équipes bidon. En somme, c'est le trophée de la loose. Malheur au perdant !...

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 28 octobre 18H00

VS
Infos Billetterie